Punaises de lit

Cimex Lectularius ou Punaise de lit, cet insecte (car possédant 6 pattes) envahit de plus en plus les logements ainsi que des hôtels et des établissements recevant du public (on parle de cinémas, bibliothèques, hôpitaux parfois…).

Les témoignages sont toujours inquiétants, sur la toile, les forums, les reportages des médias. Elles sont présentes en Meurthe-et-Moselle et sur le Grand Nancy notamment, mais des solutions existent notamment chez les bailleurs sociaux.

Reportage d’un locataire accompagné par SI TOIT LIEN – France Bleu Sud Lorraine – 2020

Insecte piqueur et hématophage (qui se nourrit de sang, principalement humain), la punaise de lit s’invite dans votre logement, votre canapé, votre lit et vous rend la vie infernale. Des solutions existent !

SI TOIT LIEN peut vous accompagner, en lien avec l’INELP (Institut national de lutte contre les punaises de lit) : https://www.inelp.fr

SI TOIT LIEN est certifiée par l’INELP comme structure professionnelle ayant suivi la formation « Gestion du risque nuisible spécifique Punaises de lit ».

Nous mettons en place des projets innovants sur cette thématique en lien avec l’INELP. Contactez nous au 06 62 17 72 79 ou sitoitlien@gmail.com


Les punaises de lit s’installent partout sur notre territoire.

Selon un article de presse paru dans le Parisien le 28.07.2020, les régions sont diversement touchées.

Selon un second article paru dans UFC Que Choisir le 31.03.21, la région Grand Est se situe en 5° position des régions les plus touchées.

Par ailleurs, l’impact financier sur le tourisme, l’hôtellerie et certaines industries est considérable mais difficile à chiffrer.

Comment arrivent-elles chez vous ? Où se cachent-elles ?

Les punaises sont importées dans un logement par l’homme. Dans ses valises suite à des voyages, par les effets de la mondialisation, parfois par le biais de vêtements ou mobiliers récupérés sans avoir été préalablement traités etc..

Une fois installée dans votre logement, si vous n’y prenez pas gare, la punaise ira se cacher au plus près de vos lieux de sommeil et de repos (lit, canapé, fauteuil…) pour venir se nourrir sur votre corps lors de vos phases de tranquillité. La punaise est attirée par la chaleur dégagée par l’homme et l’émission de C02 par la respiration humaine. Elle se nourrit de sang humain, très rarement de sang animal.

Dans votre chambre, elle peut avoir des cachettes différentes, comme le montre le schéma ci-dessous.

Face à l’explosion des infestations, un plan de lutte contre les punaises de lit a été lancé par le gouvernement, avec la future création d’un label pour les professionnels de la désinsectisation, un site internet – stop-punaises.gouv.fr et un numéro vert dédié – 0806 706 806.

Quels moyens pour s’en débarrasser ?

Pour se débarrasser des punaises, des solutions existent : détection certaine de la présence de cet insecte, détection des « réservoirs » et des cachettes, détection canine si nécessaire (avec un chien éduqué à cette reconnaissance), puis la lutte mécanique avec aspirateur / appareil à vapeur sèche / lave linge à 60°C / congélation.

La lutte avec la terre de diatomée fonctionne bien également mais doit être associée à la lutte mécanique.

La lutte chimique n’interviendra qu’en dernier recours et si l’infestation des lieux est importante. Elle doit être réalisée par un professionnel 3D.

N’achetez pas de produits en grande surface ou sur internet : ils sont chers et inefficaces, au mieux servent uniquement de répulsif mais n’éradiquent pas les punaises de lit.

Pour tous les troubles que vous font subir les punaises de lit : piqûres, anémie (après vérification sur prise de sang), perte de sommeil, stress, angoisses, repli sur vous-mêmes, isolement, …. : ne restez pas seul(e) ! Nous pouvons vous orienter et vous accompagner.

Qui doit payer ? Locataire ou propriétaire ?

Votre propriétaire est tenu de vous remettre un « logement décent […] exempt de toute infestation d’espèces nuisibles et parasites », comme le précise l’article 6 de la loi du 6 juillet 1989. Les punaises de lit font partie des « espèces nuisibles et parasites ».

Le bailleur doit également vous assurer la jouissance paisible du logement pendant la durée du bail, selon l’article 1719 du code civil. Dans un arrêt du 7 mars 2019, la cour d’appel de Paris rappelle que « l’obligation de jouissance paisible est une obligation de résultat qui ne cesse qu’en cas de force majeure ou de faute de la victime mais présentant les caractéristiques de la force majeure ».

Autrement dit, votre bailleur doit mettre en œuvre les mesures pour faire cesser le trouble, sauf s’il peut prouver que vous êtes responsable de cette infestation (par exemple, si vous êtes locataire de ce logement depuis longtemps et qu’aucun autre appartement de l’immeuble n’est infesté).

Si le bailleur est bien tenu de prendre à sa charge la main-d’œuvre liée à la désinsectisation, il peut vous réclamer (comme dans le cas des invasions de cafards) de rembourser le coût des produits utilisés, comme le précise le décret n° 87-713 du 26 août 1987 relatif aux charges locatives dites « récupérables ».

Une question, un doute, besoin d’être écouté, accompagné :

contactez nous au 06 62 17 72 79.